Coaching de gouvernance en crise

Quand la crise resserre les liens et développe des opportunités

Coaching gouvernance crise

Il est difficile aujourd’hui de piloter une entreprise en apportant de la sécurité et une vision rassurante de l’avenir aux salariés. Cette période troublante mobilise activement la gouvernance des entreprises.

Au cœur de la turbulence, les dirigeants s’interrogent sur le pilotage dans l’imprévisible, l’inconnaissable. Les recettes de la gouvernance d’avant fonctionnent moins bien et les équipes de direction s’interrogent légitimement sur l’avenir.

Les crispations, les fragilités des dirigeants apparaissent au grand jour et les tensions s’expriment dans les équipes de direction.

Capital Homme a développé des protocoles spécifiques de coaching et de médiation dédiés aux équipes dirigeantes pour les aider à traverser les crises et à consolider le socle de confiance pour piloter avec plus d’agilité leur entreprise.

Coaching gouvernance crise

En Chine, le mot « crise » est décrit par deux idéogrammes signifiant conjointement « danger » et « opportunité », soulignant qu’en période incertaine, mauvaises nouvelles ou situations désagréables sont autant d’opportunités de reconsidérer l’avenir autrement…

Pour être précis, le mot chinois pour crise est wei ji, l’idéogramme wei signifiant effectivement « danger » mais ji ayant plutôt le sens de « point de basculement » ou de « moment décisif ». La crise en chinois, c’est donc le moment où on frôle le danger. Parallèlement, ji signifie opportunité de changement, dans un sens positif.

Ainsi, « ce qui ne me détruit pas me rend plus fort. » Ces mots de Friedrich Nietzsche sont une ouverture à la pensée « Wei-ji », pour laquelle chaque crise possède deux constituants indissociables, le risque (wei) et l’opportunité (ji).

Ainsi nous pouvons sortir plus fort d’une crise, en saisir l’opportunité pour avancer, se remettre en cause. La crise comme instrument du renouvellement : des crises naissent le courage, du courage, la décision, de la décision l’action. Il s’agit de savoir jouer avec ce que l’on sait, ce qui nous est donné à voir (le plein), mais aussi avec ce que nous ne voyons pas (le vide).

Savoir accueillir l’adversité conjoncturelle comme autant d’opportunités d’imaginer d’autres scénarios, différents et inattendus, innovants et créatifs, telle est sûrement la morale la plus constructive de cette histoire… ! Oser faire différemment, oser se réinventer, oser !

Déjà, plus de 10 équipes de direction nous ont fait confiance en 2020 pour retrouver une dynamique d’intelligence collective .

Notre offre de Coaching de gouvernance en crise vous intéresse ?

Contactez-nous